"L'éducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim."

"L'éducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim."

"Un enfant n'est pas un vase qu'on remplit, c'est un feu qu'on allume." (d'après Michel de Montaigne)

30/03/2011

POISSON D'AVRIL!!! LE 1er AVRIL!!!


Un poisson d’avril est une plaisanterie, voire un canular, que l’on fait le 1er avril à ses connaissances ou à ses amis. Il est aussi de coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien presse écrite, radio, télévision que sur Internet.
Pour les enfants, il consiste à accrocher un poisson de papier dans le dos de personnes dont on veut se gausser. « Poisson d’avril ! » est aussi l’exclamation que l’on pousse une fois qu’une des plaisanteries est découverte, ou pour avertir la victime du canular que l’histoire qu’on vient de lui raconter est fausse.

Cette coutume de faire des plaisanteries s’est répandue dans de nombreux pays:
  • les Américains et les Britanniques ont conservé leur April Fool’s Day (certains Écossais parlent aussi de Gowk ou de Cuckoo),
  • les Allemands ont leur Aprilscherz,
  • en plus de la France, cette coutume existe aussi aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, en Italie, aux États-Unis, en Suisse ou même au Japon.
  • en Russie aussi il s'appelle le "jour des fous" (den dourakov)
Il existe, aussi en Espagne, une fête comparable, qui tombe cependant le 28 décembre. C’est le jour des saints innocents (día de los santos inocentes ou día de los innocentes), qui commémore le massacre des Innocents commis, selon la Bible, par Hérode. Croisé avec des rites païens comme la fête des Fous, il est devenu le jour des plaisanteries et des canulars, à la manière du premier avril. C’est un petit personnage de papier que l’on accroche au dos des personnes dont on veut se moquer.






29/03/2011

Pour apprendre et réviser le français

JE VOUS CONSEILLE DE FAIRE UN PETIT TOUR SUR CE SITE QUI À MON AVIS EST TRÈS BIEN CONÇU!
ET C'EST POUR TOUT LES NIVEAUX...http://www.estudiodefrances.com/

La négation

 

 

les mots négatifs usuels

ne … pas
négation simple
not
ne … point
lit. ou archaïque
not
ne … personne
négation de quelqu’un, tous
nobody
ne … rien
négation de quelque chose, tout
nothing
ne … jamais
négation de quelquefois, toujours (never)
never
ne … plus
négation de encore, toujours (still)
no more
ne … pas encore
négation de déjà
not yet
ne … aucun
négation de un, tous les
not any
ne … pas un
négation de un, tous les
not any


la négation avec un infinitif

·        Avec un infinitif présent, la négation se place comme ceci :
On lui a conseillé de ne plus fumer.
Il est important de ne pas rater cette occasion.
On m’a ordonné de ne rien dire.
Il a promis de ne jamais recommencer.
·        Avec un infinitif passé, la négation se place comme ceci :
Je suis désolé de ne pas avoir pu lui parler.
ou : Je suis désolé de n’avoir pas pu…
Je regrette de ne pas être allé à votre mariage.
ou : Je regrette de n’être pas allé…

ni … ni et l'article

Avec ni … ni, l’article indéfini ou partitif disparaît mais l’article défini reste :
J'ai vu un chevreuil et une perdrix.
Je n'ai vu ni chevreuil ni perdrix.
Il boit du vin et de la bière.
Il ne boit ni vin ni bière.
Il aime le vin et la bière.
Il n’aime ni le vin ni la bière.


la locution restrictive ne … que

Ne … que n’est pas une négation; c’est une locution restrictive qui signifie seulement :
Il ne lit que le soir.
Il lit seulement le soir.
Je ne peux que lui répéter la même chose.
Je peux seulement lui répéter la même chose.


plusieurs négations combinées

Il est possible de combiner plusieurs négations avec un même verbe.
On omet alors le pas et l’ordre des négations est le suivant :

Je ne mange plus rien.

Je n’embrasse plus personn
Je ne parlerai plus à personne.
Je ne parlerai jamais plus.  
(ou plus jamais)
Je n’ai plus aucun ami.
 Je ne bois jamais aucune boisson alcoolique.
Il ne boit jamais rien.
Tu ne prends jamais rien.
Il ne bouscule jamais personne.
Il ne téléphone jamais à personne.
Il ne dit rien à personne.
Il ne boit jamais plus rien
 (ou : plus jamais rien)
Il ne dit jamais rien à personne.

Il ne s’approche jamais plus de personne.
(ou : plus jamais)
Rien ne l’énerve plus guère.
Aucun Canadien n’a encore jamais égalé ce record.  
(ou : jamais encore)
Je ne mangerai jamais plus
 (ou :plus jamais)
Je ne dirai jamais plus rien à personne.
 (ou : jamais plus rien)














24/03/2011

Quel temps fait-il?



Voilà un autre site intéressant et très bien fait pour réviser le vocabulaire de la météo, du calendrier (jours de la semaine, mois, saisons, nombres,etc.)! Cliquez sur Météo 
(Soyez patient, c'est un peu long à se charger mais ça en vaut le coup!)

22/03/2011

Un vrai Français...




Voilà l'homme idéal! Et en plus c'est un homme français...Qu'en pensez-vous?
QU'EST-CE QU'UN STÉRÉOTYPE?






DANS LA VIDÉO SUIVANTE VOUS POURREZ APPRÉCIER COMMENT SONT PERÇUS LES FRANÇAIS PAR LES ÉTRANGERS DANS LE MONDE:


video





Maintenant, c'est à vous d'identifier les différents clichés utilisés pour faire allusion à certains pays européens...





Je vous propose également de voir cette petite vidéo intitulée Cliché qui reprend de façon très humoristique les stéréotypes des Français vus par les étrangers:


Dix bonnes raisons d'apprendre le français!!!


10 BONNES RAISONS D'APPRENDRE LE FRANÇAIS


1. UNE LANGUE PARLÉE DANS LE MONDE ENTIER
Plus de 200 millions de personnes parlent français sur les 5 continents. La Francophonie regroupe 68 Etats et gouvernements. Le français est la langue étrangère la plus largement apprise après l’anglais et la France dispose du plus grand réseau d’établissements culturels à l’étranger, où sont dispensés des cours de français à 750 000 personnes.

2. UNE LANGUE POUR TROUVER UN EMPLOI
La connaissance du français ouvre les portes des entreprises dans le monde et dans tous les pays francophones (France, Canada, Suisse, Belgique et continent africain). La France, 5e puissance commerciale et 3e terre d’accueil pour les investissements étrangers, est un partenaire économique de premier plan.

3. LA LANGUE DE LA CULTURE
Le français est la langue internationale de la cuisine, de la mode, du théâtre, des arts visuels, de la danse, des sports et de l’architecture. Connaître le français, c’est avoir accès en version originale à de grandes oeuvres et textes : Victor Hugo, Molière, Léopold Sédar Senghor, Edith Piaf, Jean-Paul Sartre, Youssou N’Dour, Céline Dion, Zinedine Zidane…

4. UNE LANGUE POUR VOYAGER
La France est le pays le plus visité au monde avec plus de 70 millions de visiteurs par an. Il est tellement plus agréable de visiter Paris et toutes les régions de France en ayant des notions de français ! Le français est tout aussi utile lorsqu’on visite l’Afrique, la Suisse, le Canada, Monaco, les Seychelles…

5. UNE LANGUE POUR APPRENDRE D’AUTRES LANGUES
Apprendre le français aide à apprendre d’autres langues, notamment les langues latines (l’espagnol, l’italien, le portugais ou le roumain), mais aussi l’anglais puisque 50 % du vocabulaire anglais actuel est issu du français.

6. UNE LANGUE POUR ÉTUDIER DANS LES UNIVERSITÉS FRANÇAISES
Parler français facilite la poursuite d’études en France dans des universités réputées ou dans les grandes écoles de commerce et d’ingénieur, classées parmi les meilleurs établissements supérieurs en Europe et dans le monde. Les étudiants maîtrisant le français peuvent bénéfi cier de bourses du gouvernement français.

7. L’AUTRE LANGUE DES RELATIONS INTERNATIONALES
Le français est à la fois langue de travail et langue officielle à l’ONU, dans l’Union européenne, à l’UNESCO, à l’OTAN, au Comité International Olympique, à la Croix Rouge Internationale… et de plusieurs instances juridiques internationales. C’est la langue des trois villes sièges des institutions européennes : Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg.

8. UNE LANGUE POUR S’OUVRIR SUR LE MONDE
Le français est la troisième langue sur Internet. Comprendre le français permet de poser un autre regard sur le monde en communiquant avec les francophones de tous les continents et en s’informant grâce aux grands médias internationaux en langue française : TV5 Monde, France 24, Radio France Internationale.


9. UNE LANGUE AGRÉABLE À APPRENDRE
Le français est une langue facile à apprendre. De nombreuses méthodes existent pour l’apprendre en s’amusant, qu’on soit un enfant ou un adulte. On peut aussi rapidement atteindre un niveau permettant de communiquer dans la vie quotidienne en français (niveau B1).


10. LA LANGUE DE L’AMOUR ET DE L’ESPRIT
Apprendre le français, c’est d’abord le plaisir d’apprendre une belle langue, riche et mélodieuse qu’on appelle souvent la langue de l’amour. Le français est aussi une langue analytique qui structure la pensée et développe l’esprit critique, ce qui est très utile dans les discussions et pour négocier.

- Téléchargez ici les 10 bonnes raisons d'apprendre le français ! -

Merci à l'association des professeurs de français de la Finlande pour ce texte.




21/03/2011

Journée mondiale de la poésie: 21 mars!


 Le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par la Conférence générale de l'Organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture, lors de sa 30e session, à Paris, en octobre et novembre 1999. L'objectif de cette journée est d'encourager la lecture, la rédaction, la publication et l'enseignement de la poésie dans le monde entier et de "donner une reconnaissance et une impulsion nouvelles aux mouvements poétiques nationaux, régionaux et internationaux".
Voici la poésie que j'ai choisi pour commémorer cette journée...Bonne poésie à tous!

Le Cancre de Jacques Prévert

Il dit non avec la tête
Mais il dit oui avec le cœur
Il dit oui à ce qu’il aime
Il dit non au professeur
Il est debout
On le questionne
Et tous les problèmes sont posés
Soudain le fou rire le prend
Et il efface tout
Les chiffres et les mots
Les dates et les noms
Les phrases et les pièges
Et malgré les menaces du maître
Sous les huées des enfants prodiges
Avec des craies de toutes les couleurs
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur.

18/03/2011

Lanzamiento de la primera WEB TV infantil francófona internacional

Destinada a los niños francófonos de 3 a 12 años, TIVI5MONDE es la primera oferta ludo educativa en soporte Internet, totalmente gratuita y accesible en Europa no francófona, en Africa, en América Latina, en Asia y en el mundo árabe. Este servicio innovador permitirá a las familias francófonas pero también a todo el público francófilo deseoso de iniciarse en la práctica del francés, acceder a programas infantiles de calidad en un contexto seguro y sin ninguna restricción horaria.
* Dibujos animados: Cédric, Pat et Stan, Titeuf, Inami, Rantanplan, Kid Paddle, Sam Sam, Spirou et Fantasio, Shuriken school, Le manège enchanté, Raymond, etc.
* Entretenimientos (magazines, juegos, ficciones): Les petits amateurs, Neurones, Blabla, Le broco show, Les aventures de Wambi, Déjà vu, etc.
* Programas educativos: Une minute au musée, Les petits citoyens, Merci professeur.
* Información diaria: les Niouzz.
 Para descubrirla pincha en el enlace siguiente: TIVI5MONDE 

17/03/2011

TOP 50 FRANCOPHONE!

A partir du 19 mars, participez à la première élection européenne du Top 50 francophone.

Les pays suivants participent: 
Allemagne, Belgique (Flandres), Chypre, Espagne, Grande-Bretagne , Grèce, Italie, Irlande, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal et Suède.

Sur le site www.le-top-50.eu, vous pouvez écouter toutes les chansons par des liens directs vers des clips sur YouTube.

Du 19 mars au 7 avril, vous aurez tout le temps de connaître les listes de chansons et d’ajouter éventuellement une chanson à la liste du public.  
A partir du 11 avril, vous pourrez voter (avec votre prof, munis de vos adresses-mél) dans les salles d’ordinateurs de l'école.

Si vous ne voulez rien manquer, abonnez-vous de suite au site:
et vous recevrez automatiquement un mél indiquant le début de l’élection du top 50 francophone, ainsi que le passage au deuxième et troisième tour de cette élection.

01/03/2011

LE 8 MARS: JOURNÉE DES FEMMES!









Agence France Presse
Journée des Femmes: elles ont conquis la parité, pas l'égalité

Les Françaises ont conquis depuis un demi-siècle la parité dans les études et les activités salariales, mais ce bouleversement ne se traduit pas par plus d'égalité avec les hommes, rappelle la sociologue Margaret Maruani à l'occasion de la 100ème Journée internationale des femmes.
"Le paradoxe aujourd'hui, c'est que les inégalités sont dures et durables" malgré ces "mutations essentielles" ajoutées au droit de vote, à la contraception et à l'avortement, estime cette directrice de recherche au CNRS qui a fondé le Mage (groupement de recherche européen "marché du travail et sexe").
"Avec aujourd'hui un salariat composé à 47% de femmes, avec des filles plus instruites, plus diplômées que les hommes, on pourrait se dire que les conditions sont remplies, que l'égalité est là, au bout du chemin, or elle n'y est pas", résume-t-elle.
"Sur le front des salaires, des carrières, du sous-emploi, du chômage, de la précarité, les inégalités ne bougent pas", souligne-t-elle, rappelant qu'en moyenne une femme gagne 25% de moins qu'un homme.
"A diplôme égal, âge égal, expérience égale, on ne propose pas les mêmes types de travail, ni les mêmes salaires, ni les mêmes déroulements de carrière aux garçons et aux filles: un fonctionnement extrêmement sexué du monde du travail perdure", note la sociologue.
"La fable d'un simple décalage dans le temps n'est plus crédible, on a assez de recul pour dire maintenant que non, les choses ne s'arrangent pas toutes seules, car il n'y a pas de pente naturelle vers l'égalité", estime la chercheuse, favorable aux mesures coercitives: "quand la loi l'impose, la parité est là", dit-elle, citant les listes aux municipales.
Pis, de nouvelles inégalités sont arrivées: en effet, au moment où l'on assistait à une tendance à l'harmonisation des carrières entre hommes et femmes, ces dernières ne s'arrêtant plus de travailler à la naissance des enfants, "l'arrivée massive du temps partiel a contrecarré l'égalité entre les sexes, c'est clair", affirme Mme Maruani.
Les chiffres sont sans appel: 1,5 million de salariés à temps partiel en 1980, 4 millions aujourd'hui, dont 80% de femmes, "une proportion qui ne bouge pas depuis des années", dit-elle.
"80% des smicards et des salariés sous le smic sont aussi des femmes: ces trois chiffres donnent les clefs de la pauvreté des femmes", résume Margaret Maruani pour qui "le temps partiel est devenu la figure emblématique de la division sexuelle du marché du travail".
"Ce que raconte Florence Aubenas, je l'ai lu dans beaucoup d'enquêtes sociologiques: c'est exactement ça", s'exclame l'universitaire au sujet du livre-témoignage de la journaliste du Nouvel Observateur, "le quai de Ouistreham", écrit après une immersion de six mois dans l'univers des femmes de ménage de la région de Caen, abonnées aux horaires fractionnés, et aux très bas revenus. Cette "paupérisation d'un large segment du salariat féminin" entraîne une autre conséquence, une nouvelle inégalité, encore plus criante, celle des montants des retraites, ajoute Mme Maruani: les plus de 65 ans touchaient en 2004 1.535 euros par mois s'ils étaient des hommes, et 692 euros s'il s'agissait de femmes.
Et les tâches domestiques ne risquent par de corriger les inégalités. La sociologue rappelle "les résultats navrants" de deux enquêtes de l'Insee de 1986 et 1999: entre ces deux dates, les femmes ont effectué en moyenne 31 minutes de travail domestique quotidien en moins et les hommes 6 minutes en plus. La moyenne des femmes restait de cinq heures par jour, contre deux pour les hommes.

© 2011 Bluedeep Internacional & Agence France Presse | www.educafrances.com

Le tour des pays francophones

Voici quelques liens à ne pas manquer;ils vous permettront à travers de nombreuses photos de voyages de faire de belles balades à travers quelques pays francophones et bien sûr découvrir de nouveaux parages. Bon voyage!

Il suffit de cliquer sur le pays puis sur la ville...
La France
Andorre
Le Luxembourg
La Suisse
La Belgique
Afrique
Le Canada

Dans mon HLM (chanson de Renaud)



Dans mon HLM

Avertissement!

Pour écrire cette chanson, Renaud s’est inspiré d’un français très populaire. On trouve donc dans cette chanson un grand nombre de mots ou d’expressions argotiques. Ne vous inquiétez donc pas si vous ne comprenez pas tout. Aidez-vous des mots connus pour dégager le sens général.  Si vous souhaitez vous éclairer sur le sens de certains mots, vous pourrez consulter la liste que je vous ai dressée à la fin du dossier.

Lisez soigneusement le texte original de la chanson que vous trouverez à la fin du dossier.

 Lors de votre lecture, vous porterez une attention particulière à tous les phénomènes graphiques qui révèlent les modifications phonétiques propres à la langue parlée.

ü Simplication de la tournure « il y a », prononcée [ilija] en « y’a »,     prononcée [ja]. 
Ex: « Y’a une espèce de barbouze » au lieu de « il y a…. »
ü  Disparition de la particule « ne » dans la tournure négative « ne … pas ».
Ex : « Sa femme sort pas de la cuisine » au lieu de « sa femme ne
          sort pas de la cuisine… »
ü  Transformation de « il », prononcé [il] en « y », prononcé [i].
                 Ex : « Maintenant, il est content mais y parle de s’casser »
ü  Chute du [«] caduc dans un bon nombre de mots.
                 Ex : « Y a tout l’temps d’la musique. »

Dans cette chanson, Renaud marque la chute des [«] à l’aide d’une apostrophe.

Mais outre le choix lexical et toutes les marques que nous venons de voir, il existe un autre phénomène, plus spectaculaire, qui indique également que nous avons affaire dans cette chanson à un français parlé. C’est le phénomène de la troncation qui consiste essentiellement à abréger un mot polysyllabique par suppression d’une ou plusieurs syllabes.

Ex :   « prof » est la forme tronquée de professeur.
« ciné » est la forme tronquée de cinéma.
« aprem », prononcé [aprεm] est le mot tronqué pour après-midi.

Avez-vous bien compris ?

w D’après vous, qui est-ce qui décrit les différentes personnes qui apparaissent au fil de la chanson ? Justifiez votre réponse.
w  Que raconte cette chanson ?
w  Quel regard le narrateur porte-t-il sur toutes ces personnes avec lesquelles il partage l’immeuble ?
w Dans quelle mesure peut-on dire que cette chanson est un portrait en miniature de la société actuelle ? Quelles sont les différentes classes sociales représentées dans cette chanson ? Quels rapports entretiennent-elles ?

Quelques pistes de réflexion:

w  Quels faits de société sont abordés dans cette chanson ? Relevez dans le texte tous les mots ou phrases qui dévoilent le visage actuel de la société française.
w  Dans la première partie de la chanson, Renaud a choisi de nous décrire l’ancien légionnaire qui a participé à la guerre d’Indochine comme une espèce de brute sans cervelle. Comment interprétez-vous ce choix ?
w  Mai 68, mouvement de protestation orquestré à l’origine par les étudiants, a marqué un tournant décisif dans la vie sociale des français : des millions de gens ont fait la grève pour manifester pour une société plus juste. D’une envergure sans précédent, cet événement est un symbole à part entière et reste à jamais gravé dans la mémoire des français.  Comment sont décrits ceux qui ont participé à cet événement ? Pourquoi ? En vous documentant sur la vie de Renaud, essayez de justifier la sympathie qu’éprouve notre chanteur pour ces « anciens de soixante-huit ».  Pourriez-vous trouver dans l’histoire de votre pays un événement de la même ampleur sociale que celui de Mai 68 ? Pour quelle(s) raison(s)?
w  Relisez la description du personnage de la quatrième partie :
A votre avis, à quel aspect de la société actuelle renvoie l’attitude de cette femme ? Comment qualifieriez-vous le regard que porte le chanteur sur cette femme ? D’après vous, quelle critique le chanteur fait-il de la société actuelle à travers l’attitude de cette femme ?
w Observez-vous le même phénomène dans votre pays : quelle est l’influence des magazines de mode sur le comportement des femmes et des gens en général ? Sous quelles formes se manifeste-t-elle ?                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
Liste de vocabulaire

1. VERBES
Chouraver :                     Terme populaire qui signifie voler, dérober.
Cogner :                           Terme populaire qui signifie frapper, donner des coups à quelqu’un.
En chier :                         Expression populaire qui signifie ici que le jeune cadre s’est donné beaucoup de mal, a travaillé très dur pour pouvoir s’acheter son appartement.
Se casser :                       Terme populaire qui signifie ici partir.
Débouler :                       Terme populaire qui signifie ici arriver précipitamment, sans prévenir.
Bosser :                           Terme populaire qui signifie ici travailler.
Allumer :                          Une femme qui allume ou plus simplement une allumeuse est une femme qui par son comportement (équivoque) donnent l’impression aux hommes d’être sexuellement disponible. On reconnaît souvent une allumeuse à sa tenue provoquante.
Piger :                              Terme populaire qui signifie comprendre.

2.NOMS

H.L.M.                             Habitation à Loyer Modéré  
Immeuble construit par une collectivité et affecté aux foyers qui ont de faibles revenus; par ext. Immeuble moderne à appartements bon marché. Les H. L. M. de la banlieue.
Barbouze :                       n.masc. Terme argotique qui sert à désigner un policier qui passe son temps à surveiller et à espionner les gens.
Môme :                            n.masc et fém. Terme populaire qui prend différente significations selon le contexte ; il sert à désigner à l’origine un enfant et par extension une jeune fille.
Pinard :                            n.masc. Terme populaire qui sert à désigner le vin.
Costard :                          n.masc. Terme populaire qui sert à désigner un élégant costume d’homme.
Brique :                            n.fém. Terme populaire synonyme de « million ».
Boucan :                          n.masc.Terme populaire employé très fréquemment à la place de « bruit ».
Décolorée :                      n.fém. Terme péjoratif servant à désigner une fausse blonde ; on emploie également très fréquemment le terme de « blondasse ».
Gonzesse :                       n.fém. Terme argotique qui sert à désigner une femme, une fille. On emploie également très fréquemment les termes de « nana » et de « meuf » qui est la forme verlanisée de femme.
Plombes :                         n.fém. Terme argotique utilisé pour dire « heure ».
Loubard :                         n.masc. Terme argotique qui sert à désigner un voyou qui traîne avec une bande et qui manifeste un comportement associal.
Flic :                                 n.masc. Terme populaire très fréquemment utilisé pour désigner un homme de la police.
3. ADJECTIFS
Givré :                «Etre givré » signifie dans le langage populaire « être complètement fou ». On emploie également très fréquemment les mots « timbré », « toqué », « cinglé ».
Furax :                             Terme populaire signifiant « furieux », mot dont il est dérivé.

4. ADVERBES

Vachement :                    Terme populaire couramment employé à la place de « très », « beaucoup », « vraiment ».

Paroles "Dans mon HLM"

Paroles et Musique: Renaud Séchan   1980  "Marche à l'ombre"

     Au rez-d'-chaussée, dans mon HLM
      
      Y a une espèce de barbouze
            Qui surveille les entrées

            Qui tire sur tout c' qui bouge

            Surtout si c'est bronzé

            Passe ses nuits dans les caves,

            Avec son Beretta,

            Traque les mômes qui chouravent

            Le pinard aux bourgeois

            Y s' recrée l'Indochine

            Dans sa p'tite vie d' peigne cul.

            Sa femme sort pas d' la cuisine,

            Sinon y cogne dessus.

            Il est tellement givré

            Que même dans la Légion

            Z'ont fini par le j'ter,

            C'est vous dire s'il est con!
     Putain c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!
     Au premier, dans mon HLM,
            Y a l' jeune cadre dynamique,
            Costard en alpaga,
            C'ui qu'a payé vingt briques
            Son deux pièces plus loggia.

            Il en a chié vingt ans

            Pour en arriver là,

            Maintenant il est content

            Mais y parle de s' casser.

            Toute façon, y peut pas,

            Y lui reste à payer

            Le lave vaisselle, la télé,

            Et la sciure pour ses chats,

            Parc' que naturellement

            C' bon contribuable centriste,

            Il aime pas les enfants,

            C'est vous dire s'il est triste!
     Putain c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!
     Au deuxième, dans mon HLM,
            Y a une bande d'allumés

            Qui vivent à six ou huit

            Dans soixante mètres carrés,

            Y a tout l' temps d' la musique.

            Des anciens d' soixante-huit,

            Y'en a un qu'est chômeur

            Y'en a un qu'est instit',

            Y'en a une, c'est ma sœur.

            Y vivent comme ça, relax

            Y a des mat'lats par terre,

            Les voisins sont furax;

            Y font un boucan d'enfer,

            Y payent jamais leur loyer,

            Quand les huissiers déboulent

            Y écrivent à Libé,

            C'est vous dire s'ils sont cools!
     Putain, c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!
     Au troisième, dans mon HLM,
            Y a l'espèce de connasse,

            Celle qui bosse dans la pub',

            L'hiver à Avoriaz,

            Le mois d' juillet au Club.

            Comme toutes les décolorées,

            Elle a sa Mini-Cooper,

            Elle allume tout l' quartier

            Quand elle sort son cocker.

            Aux manifs de gonzesses,

            Elle est au premier rang,

            Mais elle veut pas d'enfants

            Parc' que ça fait vieillir,

            Ça ramollit les fesses

            Et pi ça fout des rides,

            Elle l'a lu dans l'Express,

            C'est vous dire si elle lit!
     Putain c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!
     Au quatrième, dans mon HLM,
            Y a celui qu' les voisins

            Appellent " le communiste ",

            Même qu'ça lui plaît pas bien,

            Y dit qu'il est trotskiste!

            J'ai jamais bien pigé

            La différence profonde,

            Y pourrait m'expliquer

            Mais ça prendrait des plombes.

            Depuis sa pétition,

            Y a trois ans pour l' Chili,

            Tout l'immeuble le soupçonne

            A chaque nouveau graffiti,

            N'empêche que " Mort aux cons "

            Dans la cage d'escalier,

            C'est moi qui l'ai marqué,

            C'est vous dire si j'ai raison!
     Putain c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!
     Pi y a aussi, dans mon HLM,
            Un nouveau romantique,

            Un ancien combattant,

            Un loubard, et un flic

            Qui s' balade en survêtement

            Y fait chaque jour son jogging

            Avec son berger all'mand,

            De la cave au parking,

            C'est vachement enrichissant.

            Quand j'en ai marre d' ces braves gens

            J' fais un saut au huitième

            Pour construire un moment

            'vec ma copine Germaine,

            Un monde rempli d'enfants.

            Et quand l' jour se lève

            On s' quitte en y croyant,

            C'est vous dire si on rêve!
     Putain c' qu'il est blême, mon HLM!
            Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!